Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Questions d'avenir

Questions d'avenir

L'espace d'information de l'association citoyenne Questions d'avenir à Pont de l'Arche


Nous irons tous au paradis

Publié par Questions d'avenir sur 29 Août 2019, 11:38am

Catégories : #Environnement - patrimoine et urbanisme

Au cœur d'une Sainte Anne festive et colorée, Richard Jacquet, Maire et Marie Christine Calmon, Ajointe au maire en charge de l'urbanisme, de l'environnement, du patrimoine et du logement avaient donné rendez-vous devant Notre Dame des Arts, pour le lancement d'une souscription pour la réouverture de la porte du paradis.

Yvette Petit Decroix et Richard Jacquet signent la convention de partenariat

Yvette Petit Decroix et Richard Jacquet signent la convention de partenariat

Chaque année, la Sainte Anne donne l’occasion d’une messe appréciée par les habitants et les touristes. Cet été c’est la chorale du cœur des deux amants qui a accompagné la célébration, à la fin de laquelle les élus ont officialisé le partenariat avec la fondation du patrimoine.

Richard Jacquet n’a pas manqué de repréciser l’attention de la ville pour son patrimoine, qu’il soit naturel, industriel ou bâti.

Et le lancement de la souscription pour la restauration de la 4ème travée, est la suite, d’importants investissements engagés depuis 2015.

Un travail de fond

En effet, la ville a d’abord financé un diagnostic complet de l’Eglise Notre-Dame des Arts en septembre 2015 pour un montant 25 000€.

L’étude a été menée par un groupement emmené par Pierre Bortolussi, Architecte en Chef des Monuments Historiques qui a conclu en avril 2016 au phasage des travaux et à la programmation budgétaire prévisionnelle.

L’architecte a proposé 4 phases de travaux réparties en 8 tranches de travaux pour une enveloppe totale de plus de 5 millions d’euros.

Après l’étape de sollicitation des financeurs puis de lancement de la consultation, la première phase de mise en sécurité du monument a débuté en janvier 2018 pour s’achever un an après (durée nécessaire pour mesurer d’éventuels écartements de fissures du bâtiment et surtout de la sacristie).

L’enveloppe définitive des travaux s’est élevée à 98 873 €. D’une part, l’édifice est aujourd’hui « purger » des éléments de décor qui risquaient de tomber et son état sanitaire n’est plus menacé. D’autre part, les sondages et les instrumentations ont démontré que la structure est stable.

Vu l’ampleur de la deuxième phase, l’Architecte a préconisé de revoir le phasage par travée et de commencer par la 4ème pour une somme estimée d’une peu plus de 400 000€  qui comprendra la restauration de la façade (dont la réouverture de la porte du paradis, la restauration du cadran solaire et de vitraux), la toiture pavillon à l’arrière avec deux chéneaux latéraux, et la restauration des deux arcs-boutants latéraux.

Une souscription ouverte

Yvette Petit Decroix, déléguée départementale de la fondation du patrimoine et Guillemette Nos, représentante de Seine Eure Agglo n’ont pas manqué de rappeler tout l’intérêt de la souscription désormais ouverte pour accompagner les communes dans la restauration de leurs monuments.

Il faut d’ailleurs rappeler que tous les dons en faveur de l’église Notre Dame des Arts pourront bénéficier d’une défiscalisation. Soit pour 100€ donné, vous bénéficiez d’une défiscalisation de 66€. (Lien vers la souscription ci-dessous)

Ce qui ne se voit pas…

Contrairement à ce que peut prétendre l’opposition, sans jamais savoir ou même demander, ce qui est plus grave encore, la majorité municipale a pris soin de travailler dans l’ordre même si les étapes réalisées depuis plusieurs années n’ont pas toujours été visibles. Pas sûr que le mensonge et la désinformation fassent ouvrir les portes … du conseil municipal.

Les élus devant la porte du paradis

Les élus devant la porte du paradis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents