Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Questions d'avenir

Questions d'avenir

L'espace d'information de l'association citoyenne Questions d'avenir à Pont de l'Arche


Conseil municipal : La majorité présente ses orientations budgétaires. L’opposition refuse de débattre

Publié par Questions d'avenir sur 10 Novembre 2019, 18:02pm

Catégories : #Conseil municipal

Conseil municipal : La majorité présente ses orientations budgétaires. L’opposition refuse de débattre

Lundi 4 novembre. Il est 20h dans la salle du conseil municipal quand Richard Jacquet, Maire, ouvre la séance. Au menu ce soir-là, un certain nombre de délibérations techniques qui n'appelleront que peu de remarques des élus et le débat d'orientations budgétaires.

Ce débat est obligatoire dans toutes les communes de plus de 3500 habitants et doit se dérouler dans les deux mois qui précèdent le vote du budget. Il a pour vocation d’éclairer les élus sur la situation budgétaire et déterminer, comme son nom l’indique les grandes lignes du budget de l’année suivante. Le fonctionnement de la ville, la masse salariale, la dette, les impôts, toutes les composantes du budget de la ville sont analysées et discutées.

Apporter plus de lisibilité aux élus

Depuis 2018, l’équipe majoritaire et le Maire qui a repris la délégation, ont fait évoluer la présentation du débat pour apporter plus d’indicateurs sur le budget de la ville.

Entre des recettes qui ont diminué fortement depuis la baisse des dotations aux collectivités et des dépenses indispensables dues au haut niveau de service de la ville et au rôle de centralité de Pont de l’Arche, les équilibres doivent être trouvés et toutes les idées sont les bienvenues.

Evolution des dotations d’Etat (En milliers d’euros) En l’espace de 7 années, la Dotation Globale de Fonctionnement  a diminué de 353.007 € soit 54,03 % (Pour mémoire, la DGF était de 695 606€ en 2008)

Evolution des dotations d’Etat (En milliers d’euros) En l’espace de 7 années, la Dotation Globale de Fonctionnement a diminué de 353.007 € soit 54,03 % (Pour mémoire, la DGF était de 695 606€ en 2008)

La forme sans le fond

Ils souhaitaient débattre, mais l’opposition a raté une belle occasion de prouver par des actes sa volonté de démocratie. C’est pourtant au sein du conseil municipal que la démocratie s’exerce !

A plusieurs reprises, Richard Jacquet aura proposé aux élus d’avancer des propositions mais il semble que l’ancienne première adjointe et sa garde rapprochée soient toujours en manque d’idée. Pas une proposition ne sera présentée lors de cette séance du côté de l’opposition … à part peut être de dire qu’il n’aurait pas fallu faire les travaux de la rue du Général de Gaulle, apprécié pourtant de tous.

Nous n’aurons donc pas la chance de connaître leur position sur le niveau d’imposition à Pont de l’Arche, il faut dire que ces membres d’opposition mettent souvent en avant l’augmentation des impôts, sauf peut-être en période électorale…

Nous ne saurons pas non plus quels services devront supporter des baisses de crédits puisqu’il semble que la ville dépense trop selon eux … alors que dans d’autres écrits ils regrettent que le banquet des anciens n’ait plus le budget consacré auparavant.

Nous ne saurons pas non plus leur position sur le personnel de la ville et la masse salariale, sur le niveau d’endettement de la ville (conforme aux communes de notre taille), sur la question de la création d’une commune nouvelle …

L’opposition aura choisi la forme au fond allant jusqu’à « dénoncer » l’absence de numéro de page du document ! On croit rêver !

 

Richard Jacquet, soucieux de la qualité du débat refusera la polémique : « J’ai trop d’attachement pour Pont de l’Arche, certainement comme vous, pour me laisser emmener sur le terrain de la polémique alors que nous avons des décisions importantes à prendre »

La majorité municipale réaffirmera ses choix, sans entendre les propositions de ceux qui prétendent demain gérer notre ville.

Les pourfendeurs de la démocratie auraient-ils déjà oublié le sens même de leur existence et la règle première qu’ils affichent dans tous leurs documents : le débat, la co-construction, l’échange ?

Abraham Lincoln aurait un jour déclaré que la démocratie était « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Suivant ce principe, la souveraineté appartient donc au peuple, qui choisit ceux qui le gouverneront. Dès lors quelle confiance accorder à une liste plus animée par une volonté de polémique stérile (n'ayant d'autre but que de servir leur intérêt) que part une volonté de débats constructifs pour la ville ? 

 

Et que dire de l'agressivité dont ils ont fait preuve ?

Dérapage

La séance aura, semble-t-il, été trop longue à leur goût. Mais le budget d’une année vaut bien quelques heures de présentation et de débat. 

C’est en fin de soirée qu’un membre de l’opposition provoquera un incident en s’en prenant de façon très agressive au personnel de la ville et à des élus venus lui rappeler quelques règles de courtoisie élémentaires. 

Les excuses le lendemain, d’abord de la Présidente de l’association puis du principal intéressé quelques heures plus tard nous en disent beaucoup sur la capacité de certains à penser l’action collective dans la sérénité et la responsabilité.

Autant dire que ce dérapage est particulièrement regrettable et qu’il devient urgent que les membres de Démocratie Archépontaine remettent de l’ordre dans leur fonctionnement et dans leur vision d’un débat démocratique pour la commune.

Conseil municipal : La majorité présente ses orientations budgétaires. L’opposition refuse de débattre

Quelle orientations budgétaires dans tout ça ?

Car c’était là l’objectif de la soirée. 

Le budget de la ville pour 2020 sera construit :

  • Sans recours à des hausses d’impôts
  • Sans recrutement nouveau
  • En favorisant la mutualisation avec les communes voisines et l’agglomération
  • Sans recours à l’emprunt
  • En favorisant les investissements liés à la sécurité et à la mise aux normes de nos équipements

Le Maire a précisé qu’il ne souhaitait pas engager la ville dans de nouveaux investissements et qu’il reviendra à la majorité qui sortira des urnes en mars 2020 de faire des choix d’avenir pour Pont de l’Arche et ses habitants.

 

Dans quelques semaines les élus voteront le budget 2020 qui présentera les équilibres recherchés et les comptes administratifs qui cette année encore présenteront des excédents.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents